Drama

Alfred Jarry: L'Experimentation Du Singulier (Faux Titre) by Karl Pollin

By Karl Pollin

D'Alfred Jarry, on ne retient souvent de nos jours que le scandaleux Ubu Roi. Cela revient cependant à passer sous silence los angeles singulière expérimentation, placée sous le signe de l'enfance, dans laquelle l'existence de l'écrivain s'est peu à peu abimée. Au creux de sa voix lézardée se devine un désir éperdu de mettre en mots les forces de déflagration propres à los angeles vie, qui corrompent inéluctablement notre sense of right and wrong individuée et que nos nobles philosophies s'efforcent en useless de compenser. Si l'œuvre de Jarry est réputée ardue, c'est peut-être parce qu'elle tente, livre après livre, de verbaliser un phénomène de dépossession de soi sous l'emprise duquel los angeles langue est contrainte de se désarticuler. Cette altération originelle de los angeles psyché, difficilement communicable sur le marché des idées, résiste en effet à nos traditionnelles catégories de pensée. Expérimenter le singulier, pour le poète, équivaut dès lors à braver doublement le bon sens et le poids accablant des événements, quitte à abolir les differences courantes entre los angeles technology et los angeles fiction, l. a. littérature et los angeles vie, ou encore le fantasme et los angeles réalité. Karl Pollin enseigne los angeles littérature française et comparée à l'Université de Tulsa, Oklahoma (USA). Auteur d'articles consacrés entre autres à Antonin Artaud, Jean-François Lyotard, Jean-Jacques Schuhl et Maurice G. Dantec, il prépare actuellement un livre consacré au cinéma d'Andrzej Zulawski.

Show description

Read or Download Alfred Jarry: L'Experimentation Du Singulier (Faux Titre) (French Edition) PDF

Similar drama books

Essays

In those appealing essays, Wallace Shawn takes us on a revelatory trip within which the private and political develop into one.

Whether writing concerning the genesis of his performs, equivalent to Aunt Dan and Lemon; discussing how the privileged international of arts and letters takes without any consideration the paintings of the "unobtrusives," the folks who serve our nutrition and carry our mail; or describing his upbringing within the sheltered international of Manhattan's cultural elite, Shawn finds a special skill to step again from the looks of items to discover their deeper social meanings. He grasps contradictions, even if disagreeable, and demanding situations us to seem, as he does, at our personal habit in a extra sincere mild. He additionally reveals the pathos within the political and private demanding situations of daily life.

With a pointy wit, extraordinary realization to aspect, and an identical acumen as a author of prose as he's a playwright, Shawn invitations us to examine the area with new eyes, the higher to understand-and switch it.

Tête d'or: Seconde version

Tête d’Or, c’est un drame écrit à vingt ans, dans l. a. violence et los angeles ardour d’une jeunesse avide d’indépendance et de pouvoir, pressée de s’affirmer, consciente de sa strength et dévorée de désirs, révoltée contre les pesanteurs sociales et l. a. médiocrité de l’existence.

Boys for Men

The real tales of 2 squaddies. although they're separated through nearly a hundred years, the similarities of their studies are striking.

When Derrick Wolf left the U. S. for Vietnam in 1970 on January sixth, the day of Epiphany, little did he discover what a prophetic day it is going to turn into for him. Boys for males is a magazine of his journey of accountability. Wolf tells of the awful day-by-day regimen of a tank team close to the De-militarized sector simply south of North Vietnam. From the close to consistent rain in the course of monsoon to the insufferable excessive temperatures and humidity of the dry season, lifestyles turns into a chain of lengthy classes of boredom and complication interrupted without warning by means of lethal situations.

Combined with Wolf’s tales are excerpts of the formerly unpublished 1876 magazine of Sylvester Waltz, an infantryman in the course of the nice Sioux conflict. Waltz used to be a member of the Yellowstone day trip, which culminated within the conflict of the Little Bighorn the place basic George Armstrong Custer used to be killed and his forces defeated.

The Cambridge Companion to Eugene O'Neill (Cambridge Companions to Literature)

This quantity of in particular commissioned essays comprises stories of O'Neill's existence, his highbrow and inventive forebears, and his relation to the theatrical international of his inventive interval, 1916-1942. additionally incorporated are descriptions of the O'Neill canon and its construction historical past on degree and display, and a chain of essays on "special themes" relating to the playwright.

Additional info for Alfred Jarry: L'Experimentation Du Singulier (Faux Titre) (French Edition)

Example text

Par la stérilité. Tout organe au repos s’atrophie. L’Être est génie : s’il n’éjacule point, il meurt. Mais les Œuvres exsautent les barrières, quoique je dédaigne de leur tendre, à leur chute, grâce à ma voix l’anxiété des tympans d’autrui. – Par le stupre ; inconscient avec l’ambiance et la fréquentation des Hommes, la lecture de Œuvres et le regard circulaire des Têtes. Quoique l’action et la vie soient déchéance de l’Être et de la Pensée, elles sont plus belles que la Pensée quand conscientes ou non elles ont tué la Pensée.

26 Transfiguré dans son être par l’éternité, le poète, dans le silence du tombeau, est à jamais protégé des jugements et des huées de la foule qui, au nom d’une exigence de lisibilité immédiate, s’était complue à le bafouer de son vivant. Par-delà la présence « stridulente » de ces ventres irréels qui agressent l’immuable sérénité du tombeau dans lequel l’Être de la poésie s’est réfugié, c’est d’abord la redistribution effective des rôles immuables assignés à l’Être et au Vivre que le texte de Jarry nous invite à observer.

259. UN TROUBLE-FÊTE AU CARNAVAL DE L’ÊTRE 47 préalable entre les interlocuteurs, qui par définition n’est jamais acquise ? La vigueur de la réflexion mallarméenne repose également sur la manière dont le poète prend ironiquement ses distances vis-à-vis de cet état ordinaire de la parole, qu’il réduit en définitive à une banale transaction commerciale, qui pourrait parfaitement se réaliser sans émettre un seul bruit, en échangeant des significations comme l’on placerait en silence dans la main d’autrui quelques pièces de monnaie.

Download PDF sample

Rated 4.67 of 5 – based on 20 votes